Lettre à Martine Aubry suite aux propos de Jean Paul Huchon

Publié le par partidegauche79

 

 

 

 

 

 

 

1/2

Martine Aubry

Première secrétaire du Parti Socialiste

Rue de Solférino

75007 Paris

Paris le 6 novembre 2010

Madame la Première secrétaire, Chère camarade,

Le 27 octobre dernier, le site internet de l’Express* citait Jean-Paul Huchon. A propos de Jean-

Luc Mélenchon, votre camarade et Président de la Région Ile de France disait : «

 

Son langage

(celui de Jean-Luc)

 

est proche de celui de l'extrême droite, mais c'est plus grave que Le Pen ! Il

incarne le populisme d'extrême gauche

 

». France Inter a notamment, depuis, repris cette

déclaration.

Si ces propos rapportés sont confirmés, vous comprendrez qu’ils nous inquiètent

considérablement. Tout d’abord, dire qu’un homme condamné pour des propos négationnistes

est moins dangereux qu’un républicain attaché aux principes de liberté, d’égalité et de

fraternité, c’est évidemment relativiser le danger que constituent les actes et idéologies du

premier. L’homme, dont le parti a accueilli des personnes condamnées pour fait de

collaboration, serait donc moins dangereux que le Président d’un parti dont quatre des

conseillers régionaux siègent dans la majorité de Jean-Paul Huchon ? On voit bien à quelle

logique aberrante peut amener de telles insultes.

En outre, ce type de déclaration ne peut qu’aggraver la confusion politique en travaillant à

effacer le clivage gauche/droite. Il reprend en effet implicitement le vieux couplet des extrêmes

qui se rejoignent. Il fait même pire puisque pour lui, le populisme d’extrême gauche serait plus

grave que celui d’extrême droite… On a beau, comme votre parti et le nôtre, ne pas se

revendiquer de l’extrême-gauche, ce genre d’amalgame nous préoccupe : il est porteur de

risques de séparations irrémédiables à gauche qui ne peuvent que servir la droite et l’extrême

droite.

2/2

Au passage, il répond implicitement à la question que nous posons à votre parti : au 2

 

ème

tour

de toutes les élections, y compris les Présidentielles, pratiquerez-vous a minima le désistement

républicain si le candidat ou la candidate de gauche arrivé en tête est issu du Parti de

Gauche ? Nous attendons désormais avec d’autant plus d’impatience votre réponse que la

conclusion que l’on pourrait tirer de la diatribe de Jean-Paul Huchon nous inquiète. Ne trouvezvous

pas qu’il y a de meilleures leçons d’unité contre la droite que celle-ci ?

Enfin, déjà scandaleuse par principe, ce type de phrase est encore plus confondante de bêtise

au moment où la mobilisation contre la réforme des retraites nécessite de ceux qui y sont

opposés, un minimum d’unité. Mais est-ce une priorité pour Jean-Paul Huchon ? Vous nous

permettrez d’en douter.

Nous souhaitions donc, Madame la première secrétaire, protester vigoureusement contre ces

propos insultants vis-à-vis de notre Président et donc de tous les militants et militantes de notre

parti. Nous sommes certains que ni vous, ni la très grande majorité du PS, n’assumez cette

déclaration. Mais nous ne pouvons la passer sous silence car ce serait légitimer la possibilité

de relations de ce type entre nous et plus généralement entre des partis, responsables et

militants de gauche. Il s’agirait d’une évolution catastrophique dans le débat politique de notre

République. Le groupe Front de Gauche & Alternatifs, auquel nos élus appartiennent au

Conseil régional d’Ile de France, a écrit à Jean-Paul Huchon pour demander soit un démenti

public de ces propos (nous préférerions croire à une affabulation du journaliste), soit au moins

des excuses.

 

Nous espérons que vous appuierez cette demande fort légitime. Nous sommes

donc l'attente d'une réaction officielle de votre part

 

 

.

Dans cette attente, veuillez agréer, Madame la Première secrétaire, chère camarade, nos plus

fraternelles salutations.

Eric Coquerel

Secrétaire national en charge des relations unitaires

* Référence du site : (

 

http://www.lexpress.fr/actualite/indiscrets/pire-que-le-pen_931678.html

)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article