Communiqué de presse du Front de Gauche Jeudi 21 octobre 2010

Publié le par partidegauche79

Communiqué de presse du Front de Gauche Jeudi 21 octobre 2010

 

Le Front de Gauche a tenu ce matin à Paris une conférence de presse pour annoncer des initiatives en solidarité avec le mouvement sur les retraites. Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Christian Picquet ont pris tour à tour la parole. Les députés Martine Billard et Marie-George Buffet, la sénatrice Nicole Borvo et les conseillers Régionaux d’Ile de France Eric Coquerel et Céline Malaisé étaient également présents. Des initiatives pour soutenir la mobilisation sur les retraites Le Front de Gauche a pris jusqu’à maintenant toute sa part à la mobilisation sur les retraites. Il l’a déjà fait en déposant une proposition de loi alternative au projet Sarkozy-Woerth qui défend la retraite à 60 ans à taux plein. Ses député(e)s et maintenant ses sénateurs et sénatrices mènent la bataille dans leurs assemblées respectives et ses militants sont évidemment présents à toutes les manifestations. Respectueux de la conduite du mouvement par l’intersyndicale depuis le début, le Front de Gauche ne dérogera pas à ce principe mais va proposer des initiatives en appui et en solidarité à cette mobilisation dans les jours à venir. - Ses militants vont organiser des collectes pour les grévistes partout en France à partir de ce week-end. A cette occasion, le Front de Gauche appelle à des rassemblements publics dont le premier aura lieu samedi à 15 h à Paris devant Beaubourg avec les interventions de Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Christian Picquet ainsi que des représentants de secteurs en grève. - Il appelle à des rassemblements de ses élus mardi en fin de matinée devant l’Elysée (12 heures) à Paris et devant les préfectures en région pour exiger que le projet de loi soit retiré Sept forums pour le programme partagé La conférence de presse a également été l’occasion de faire un point sur le chantier du programme partagé du Front de Gauche annoncé à la Fête de l’Humanité. Pour lancer le débat, les composantes du Front de Gauche ont choisi de soumettre sept grandes questions à la discussion. Chacune sera abordée à travers des forums nationaux ainsi que de nombreuses initiatives à l’échelle locale afin d’impliquer toutes les organisations et plus largement toutes les citoyennes et les citoyens qui le souhaitent. Les réponses programmatiques dessineront une alternative gouvernementale globale et concrète au système actuel dont nous voyons bien qu’il est à bout de souffle. Ces thèmes de forum, dont le premier aura lieu mi-novembre, sont : 1 - Face à la crise du régime, quelle République ? 2 - Face à l’échec du Traité de Lisbonne, quelle Europe ? 3 - Face à l’impasse de la financiarisation, l’argent pour quoi faire ? 4 - Face à la catastrophe écologique, quelle alternative ? 5 - Face à l’exploitation, au chômage et à la précarisation, comment changer la place du travail ? 6 - Face au tout-marchand, quels services publics et biens communs ? 7 - Face à la mondialisation capitaliste et aux guerres, quelle politique internationale ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article